La boxe est un sport janséniste — Roland Barthes

Culture Boxe

Tout cravaté qu’il soit, le recruteur lambda est un homme au bord de la crise de nerfs. Chorale, club d’échecs, distribution de repas chauds, sa vie oscille comme un pendule entre la souffrance et l’ennui. Pour vous, pour lui, Cultureboxe dégomme l’ADN de l’entretien d’embauche. En mode bestiaire.

1. Kung Fu Panda

Entre les cordes, pas question de prendre vos jambes à votre cou ni de mordre votre adversaire à la première bournifle venue (quoique). Vous gardez votre calme en toutes circonstances. Précieux.

2. LOL cat

Sur le ring, un type est là devant vous. Vous ne le haïssez pas. Vous le respectez, vous lui faites confiance. Vous risquez votre pomme entre les cordes, lui aussi. Vous êtes les meilleurs amis du monde.

3. Pigeon

Levé aux aurores pour le petit roadwork qui va bien, vos soirées sont rythmées par le claquement des cordes et de la poire de vitesse. Pour des prunes. Vous êtes le parfait pigeon. Votre interlocuteur hoche la tête, satisfait.

4. Caméléon

Capable de débattre avec Jacky, chauffeur livreur boxeur à Champigny, des dernières péripéties des Ch’tis à Mykonos, vous donnez aussi dans les belles-lettres. Norman Mailer, Ernest Hemingway et Joyce Carol Oates sont vos compagnons de RERoute. Ça tombe bien, le boss ne jure que par la littérature américaine.

5. Fourmi

En temps de crise, il n’y a pas de petits profits. À ce jeu-là vous êtes imbattable. Vous refusez la carte orange pour travailler la caisse en courant le long des voies. Même limonade (sans sucre) pour les tickets restos auxquels vous préférez un jeûne sévère. La balance, elle, ne ment pas.

6. Chameau

Le goût du houblon n’est plus qu’un lointain souvenir. Impassible en soirée, sobre au déjeuner, votre hygiène de vie est une ode à la frugalité. L’entreprise a besoin de gens comme vous.

7. Molosse

Votre interlocuteur a tout intérêt à donner une suite favorable à votre candidature.

8. Phénix

Malmené, hagard, perdu durant 11 réunions, vous sentez déjà le poids des cartons sur vos bras. Mais les Muses vous kiffent : vous êtes celui qui trouve l’ouverture et la punchline à la douzième. KO, acclamations inespérées. La boîte peut parier sur vous et votre grosse cote sur Betclic…

9. Hyène

Rajouter votre signature sur le dossier d’un collègue, plâtrer vos bandes, charger le mojito de l’hôtesse d’accueil, caler un crochet derrière la tête… Vous la jouez cartes sur table : vous serez l’incontournable des basses oeuvres.

10. Sauvez Willy

Vous, vous ne maîtrisez pas grand chose : les gaffes à la cantine, les exécutions programmées par le Don King de Toulon, l’horttograpphe. Il est temps que votre coin vous arrête. Jetez l’éponge. L’entretien est perdu d’avance. Rideau.
Par HP et NZ.
10 bonnes raisons de parler boxe en entretien d’embauche

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
  1. Shounkpe dit :

    hahaha, excellent les gars :)

  2. Anonyme dit :

    jsuis le 4!! Des chtis à N.mailer… ;-)