La boxe est un sport janséniste — Roland Barthes

Culture Boxe

Floyd et Manny nous devaient bien ça

Par    le 24 février 2015

pacquiao vs mayweather toon

Après nous avoir fait poireauter cinq ans durant, Floyd Mayweather et Manny Pacquiao ont enfin accédé à nos désirs. Le combat aura lieu le 2 mai prochain à Vegas. Comme il se doit. Frazier-Ali, Hagler-Hearns, Duran-Leonard, Tyson-Lewis, chaque génération finit par obtenir le combat de ses rêves. Parfois plusieurs. Parfois un peu sur le tard, comme ici. Ne boudons pas notre plaisir pour autant.

Oui, on aurait aimé voir les deux hommes s’affronter lorsque Pacquiao alignait KO sur KO, avant son voyage au tapis contre Juan Manuel Marquez. Avant quoi, avec un jeu de jambe au top et ce talent pour noyer ses adversaires sous une pluie de coups.

Sûr que Floyd est passé maître dans l’art de choisir le bon adversaire au bon moment. De La Hoya, moins fringant. Canelo Alvarez, trop tendre… Et maintenant Pacquiao, déjà cramé ?

Sauf qu’on a tendance à oublier que Floyd est le plus âgé des deux hommes. Il a pris moins de coups mais ses jambes à lui aussi ont perdu un peu de leur vigueur. Et Pacquiao conserve un workrate largement au-dessus de la moyenne. De quoi gêner l’Américain si celui-ci adopte sa traditionnelle posture défensive.

S’il y a une bonne surprise le 2 mai, le déclin des deux hommes n’y sera sans doute pas étranger. Moins de jambes mais des deux côtés, un désir chevillé au corps : gagner pour marquer un peu plus l’histoire de leur sport. Souvenons-nous d’Ali-Frazier le 2 octobre 1975 à Manille. Deux hommes qui se connaissaient parfaitement. Conscients qu’ils disputaient là l’un de leur dernier grand rendez-vous. Pas dans la forme de leur vie. Déjà marqués par toutes ces années sur le carré dangereux. Déterminés. Comme doivent l’être aujourd’hui Manny et Floyd.

Pour ma part, Floyd est clairement favori. Pour son intelligence sur le ring, sa faculté à s’adapter, à ajuster sa boxe à celle de son adversaire. Cela dit, avec Manny tout reste possible. La faculté à finir le boxeur d’en face, le Philippin l’a certes un peu perdu ces dernières années. Mais mon petit doigt me dit que le 2 mai, au MGM Grand de Las Vegas, Manny Pacquiao aura retrouvé le goût du sang.

NZ

Floyd et Manny nous devaient bien ça

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>