La boxe est un sport janséniste — Roland Barthes

Culture Boxe

La boxe n’échappe pas au phénomène Wikileaks.

Un télégramme de l’ambassade américaine à Managua détaille comment le gouvernement du président sandiniste Daniel Ortega s’est arrangé avec Ricardo « El Matador » Mayorga pour le sauver d’une condamnation pour viol.

En septembre 2004, une jeune femme de 22 ans a accusé le boxeur nicaraguayen (29-7-1, 23 KOs) de l’avoir violé.

Le télégramme de l’ambassade, daté du 5 mai 2006, explique que le parti sandiniste a usé de son influence pour faire libérer Mayorga contre son engagement à servir la cause présidentielle.

Mayorga a accepté le deal et a été innocenté en décembre 2004. Depuis, une  bonne partie de ses gains atterrit dans les poches du président.

Récemment, « El Matador » est remonté sur un ring après deux ans d’absence. Victorieux du modeste américain Michael Walker par KO au 9e round, il a célébré sa victoire en enfilant un magnifique t-shirt à la gloire du président nicaraguayen.

Quelques jours plus tard, de retour au pays, il a remercié « Dieu, (sa) mère et surtout le Président Daniel Ortega pour son soutien ».

Il a également ajouté que le télégramme de Wikileaks était « absolument faux ».

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=zbYUF3--lek]

nicolas@zeisler.fr

Ricardo Mayorga, les sandinistes et Wikileaks

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>