Il peut bien courir, mais il ne peut pas se cacher — Joe Louis

Culture Boxe

Dieu a parlé à Manny Pacquiao…

Par    le 31 mars 2012

Manny sait que Dieu n’aime pas la bagarre…

Je tiens à remercier Dieu. Toutes mes réalisations viennent de lui. Sans Dieu, je ne suis rien et je tiens à vous encourager tous à lire la Bible parce qu’on y trouve les commandements de Dieu et que nous avons besoin de suivre les commandements de Dieu.

A la fin de la conférence de presse annonçant son combat face à Tim Bradley, le 9 juin prochain, Manny Pacquiao a fait acte de foi. Récemment nommé ambassadeur par l’Eglise catholique, le champion philippin semble se rapprocher chaque jour un peu plus d’un destin dévot.

Tout a commencé il y a quelques mois… par un rêve. Cette nuit sainte, Dieu est venu parler à Pacman en ces mots : « Manny, tu en as fait assez. Tu as réussi à devenir célèbre mais ton activité est dangereuse. » Au réveil, le boxeur a compris que le Tout-Puissant lui demandait de prendre sa retraite sportive.

Dès janvier 2012, Manny a changé son mode de vie : plus de jeux d’argent, plus de soirées jusqu’à pas d’heures. Il a même revendu son casino et tous ses coqs de combat. Bref, l’homme veut purger son quotidien des vices qui le mèneraient tout droit en enfer. Et la boxe ? « La boxe, frapper l’autre, pour moi ce n’est pas bien. Je ne pense donc pas continuer longtemps la boxe. » Dommage pour nous, tant mieux pour Dieu.

Pour la suite, Manny  veut utiliser sa notoriété afin de porter la bonne parole, se faire prédicateur. « Quand je parle, beaucoup de gens m’écoutent », a déclaré le bonhomme qui croit avoir été choisi par Dieu pour devenir un porte-voix du message chrétien. De boxeur à prêtre, il n’y a qu’un pas.

La question qui nous intéresse plus, amateurs de boxe, est de savoir si ce soudain accès de ferveur religieuse peut affecter l’attitude du champion sur le ring. Interrogé, Pacquiao a déclaré que cela ne changerait en rien sa maîtrise du noble art et qu’il « ferait son travail sur le ring ». Ce n’est pas exactement l’avis de son coach, Freddie Roach, un poil plus circonspect.

Je n’ai pas encore revu Manny mais je sais qu’il a maintenant une très grande foi en Dieu. Je ne sais donc pas encore comment cela a pu l’affecter. On se préparera pour le combat. Si il n’est pas au rendez-vous, tant pis, et je lui dirais probablement de prendre sa retraite.

Il n’y avait sans doute que Dieu pour détourner Manny Pacquiao de son incroyable destin de boxeur. En attendant, on imagine déjà son entrée contre Bradley : soutane sur le dos et chants grégoriens l’accompagneront jusqu’à ce qui s’annonce sûrement comme son dernier combat.

felix.cultureboxe@gmail.com

Dieu a parlé à Manny Pacquiao…

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
  1. Avant de se consacrer à Dieu, Pacman devrait nous délivrer et boxer contre Mayweather, c’est la seule façon de savoir qui des deux est le meilleur!