La boxe est un sport janséniste — Roland Barthes

Culture Boxe

Les derniers jours d’Edwin Valero

Par    le 22 avril 2010

A peine le champion enterré que les langues se délient : alcool, drogue, violence… Extraits.

Selon la belle-mère du boxeur, ce dernier avait cessé de dormir et de manger. Il était défoncé 24h/24h, en particulier lors  des quelques jours précédant son arrestation pour meurtre et son suicide en prison.

Tout le monde est d’accord pour dire qu’il était complètement addict’ à la blanche et souffrait de pulsions de plus en plus violentes. Sa femme, aurait alerté sa famille des crises de son mari. En vain.

Cette tragédie soulève des réactions étonnantes au Venezuela. Les autorités sont accusées de n’être pas intervenu plus tôt pour appréhender Valero et protéger ses proches.Bref de non assistance à personnes en danger.

De fait, de nombreuses associations critiquent l’inaction des autorités locales dès qu’il s’agit de violences faites aux femmes.

On attend avec impatience les commentaires de Hugo « délire » Chavez…

nicolas@zeisler.fr

Les derniers jours d’Edwin Valero

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>