La boxe est un sport janséniste — Roland Barthes

Culture Boxe

ali-mailer

Destins croisés des hommes de poing et de point-virgule. Des boxeurs et des écrivains. Mais surtout des BFF. Aujourd’hui, sans doute deux des plus gros melons du XXe siècle : Norman Mailer et Muhammad Ali.

Quand il est envoyé à Kinshasa en octobre 1974 pour assister au combat Ali-Foreman, Norman Mailer est un écrivain reconnu, l’une des figures du nouveau journalisme et son éditeur lui a promis un cachet record d’un million de dollars pour couvrir l’événement. Autant dire qu’à l’image d’Ali, son égo est hors de contrôle. Dans Le combat du siècle, Mailer qui oscille entre « je », « l’auteur » et « Norman » est aussi omnipotent qu’Ali sur le ring et devant les micros. Pourtant, dans la touffeur zaïroise, il en vient peu à peu à éprouver pour le champion une fascination à la limite de l’érotisme. Un sentiment doublé d’un certain dépit à côtoyer, pour une fois, plus grand que lui. Et ce n’est pas cette tentative de footing sur les traces d’Ali, vite abandonnée à cause d’une hygiène de vie suspecte, qui y changera quelque chose.

NZ

1 boxeur, 1 écrivain – BFF #5 : Ali & Mailer

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>