La boxe est un sport janséniste — Roland Barthes

Culture Boxe

dylan-visita-a-rubin-carter

Destins croisés des hommes de poing et de point-virgule. Des boxeurs et des écrivains. Mais surtout des BFF. Aujourd’hui, c’est la bromance au parloir.

En 1974, cela fait huit ans que Rubin « Hurricane » Carter, ancien challenger au titre des moyens, moisit derrière les barreaux pour un triple meurtre qu’il n’a pas commis. Il a beau protester, dénoncer le manque de preuves et accuser la justice de lui faire porter le chapeau en raison de sa couleur de peau, rien n’y fait. En désespoir de cause, il plaide la sienne dans son autobiographie, Le 16ème round, qui tombe entre les mains de Bob Dylan. Le roi de la folk, boxeur à ses heures perdues, est convaincu par la lecture du pavé. Quelques mois plus tard, il se rend au parloir du pénitencier de Rahway, à Woodbridge, New Jersey. Les deux hommes accrochent et Dylan écrit Hurricane, peut-être son protest song le plus célèbre. Un succès qui remet le sort de Rubin Carter sur le devant de la scène et entraîne un gigantesque élan de solidarité. Il faudra deux nouveaux procès pour que l’ancien boxeur retrouve enfin la liberté, en 1985.

1 boxeur, 1 écrivain – BFF #6 : Hurricane Carter & Bob Dylan

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>