La boxe est un sport janséniste — Roland Barthes

Culture Boxe

Bert Sugar fait le point

Par    le 9 octobre 2010

Bert Sugar a collaboré pour le magazine The Ring et dirigé Boxing Illustrated.

Auteur d’environ 80 bouquins, la plupart sur la boxe, il a été distingué comme le « meilleur écrivain de boxe du vingtième siècle » par l’association internationale des vétérans de la boxe.

La semaine dernière sur Boxing Scene, il a fait le point sur l’actu du noble art.

Florilège.

Sur Mosley/Mora (voir le compte-rendu du combat) :

C’était difficile d’enflammer le combat vu que Mora refusait de se battre. C’était un combat horrible sanctionné d’une décision encore plus horrible (match nul). Mosley l’a emporté mais les juges ont dû s’endormir. Je le sais puisque je me suis moi-même endormi. Quelqu’un m’a réveillé en me demandant d’arrêter de ronfler car ça l’empêchait de dormir.

Sur Floyd Mayweather :

Il ne combattra peut-être plus jamais (voir ILS SONT TOUS FOUS : Mayweather tape dur). Il n’avait pas l’air de vouloir rencontrer Pacquiao et ce n’est pas sûr qu’il puisse remonter sur le ring à cause de ses problèmes de justice.

Sur les chances de Margarito contre Pacquiao :

Il a été inactif pendant un an. Avant cela, il s’était fait mettre KO par Mosley. Je crois qu’il est fini.

Sur Amir Khan :

Il a du talent pourvu qu’il ne se fasse pas toucher. Je crois qu’il suffit de le toucher pour qu’il aille au tapis. Il est talentueux : s’il bat Maidana, il fera partie des meilleurs. Mais j’ai l’impression qu’il est un peu le Floyd Patterson d’aujourd’hui : « tap him on the jaw and he goes tap tap on the canvas ».

Sur les chances de Bernard Hopkins contre Jean Pascal (voir Pascal gagne) :

Hopkins m’a surpris plus d’une fois. Il continue à débarquer de nulle part et à gagner des matchs que nul ne le voit gagner : Kelly Pavlik, De La Hoya… Personne ne peut dire ce qu’Hopkins nous réserve et quand il sera vraiment fini.

Sur Juan Manuel Marquez :

Marquez trouve toujours une solution. C’est un guerrier. Il arriver à renverser les situations les plus compromises. Certes il a rendu une pâle copie contre Mayweather mais il était plus léger d’environ 7 kg. Marquez revient toujours sur le devant de la scène. Il mène sa carrière de main de maître.

nicolas@zeisler.fr

Bert Sugar fait le point

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>