La boxe est un sport janséniste — Roland Barthes

Culture Boxe

Le régime d’Erik Morales

Par    le 11 septembre 2010

Il y a environ 9 mois, Erik El Terrible Morales (49 victoires dont 34 KOs, 6 défaites) annonçait son retour sur les rings après un break d’un an.

A cette époque, l’ancien champion du monde des super coqs, plumes et super plumes approchait le quintal, marquant 90 kg sur la bascule. Depuis, le dernier vainqueur de Manny Pacquiao (une victoire en 12 rounds qui remonte au 19 mars 2005) a fondu comme neige au soleil.

Ce matin, il a été pesé 65 kg, comme l’écossais Willie Limond (33 victoires dont 8 KOs, 2 défaites) qu’il affrontera dans la soirée à Mexico pour l’improbable titre de champion Silver WBC des super légers.

Bien que le mexicain ne soit plus que l’ombre du boxeur qui s’est écharpé avec Manny Pacquiao (1 victoire, 2 défaites) et Marco Antonio Barrera (1 victoire, 2 défaites) lors de deux trilogies mythiques, il devrait, sauf surprise, s’en sortir aisément ce soir.

En cas de victoire, Erik Morales envisagerait de défier son compatriote Juan Manuel Marquez pour le titre mondial des légers et une place dans l’histoire : le vainqueur serait le premier mexicain à remporter quatre titres dans quatre catégories différentes.

Le régime d’Erik Morales

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>