Il peut bien courir, mais il ne peut pas se cacher — Joe Louis

Culture Boxe

yoka-bernard

Les boxeurs sont un peu fanfarons, mais c’est un défaut héroïque. Les héros d’Homère n’étaient jamais à court de vantardises, et les Dieux Olympiens, en dépit de leur majesté, s’agrafaient entre eux avec véhémence.

Sûr que Tony Yoka appréciera.

Plus de Tristan Bernard dans Le Marquis des stades, éditions Le Castor Astral.

Tristan Bernard prend la défense de Tony Yoka

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>