Je suis pas spécialement beau, mais je suis un grand boxeur — Bebel

Culture Boxe

Né en 1897 à Saint Louis du Sénégal, Amadou Fall dit Battling Siki est fauché par plusieurs balles de revolver à New York en 1925. Entre-temps il a été kidnappé par une danseuse hollandaise qui l’a abandonné à Marseille. Il a été docker, portier, plongeur, boxeur de foire, tirailleur sénégalais. Il a battu l’idole nationale, Georges Carpentier, pour devenir le premier africain champion du monde de boxe. On lui a volé sa victoire. Il a boxé en Irlande, en pleine guerre civile, et en Amérique, en pleine ségrégation. Il a fait tomber des femmes blanches et des boxeurs protégés par la mafia. On lui a volé sa mémoire. Aujourd’hui, vos serviteurs lui donnent un coup de main posthume.

Podcast également en écoute sur Le Poste Général.

[DIRECT DANS LES OREILLES] Podcast #10 : Battling Siki, Noir c’est noir

Let's get ready to rumble