La boxe est un sport janséniste — Roland Barthes

Culture Boxe

(les corridos mexicains parlent aussi de la boxe)

Le corrido  est une forme littéraire et surtout musicale traditionnelle du Mexique. Créations spontanées et populaires d’auteurs anonymes, les corridos sont chantés, guitares à l’appui s’il vous plaît, dans tous les villages mexicains. Les corridos expriment les sentiments et les idées, les victoires et les défaites, les joies et les douleurs partagés par le peuple mexicain.

Apparu pendant la Guerre d’indépendance du Mexique (1810-1821), le  corrido a atteint son apogée lors de la Révolution mexicaine (1910-1921) où il faisait office de source journalistique: dans un pays majoritairement analphabète, les nouvelles étaient plus chantées que lues. Seuls les évènements les plus importants et les grands hommes étaient dignes d’un corrido, ainsi que les scènes de la vie quotidienne des villages de l’intérieur du pays.

Aujourd’hui encore, les hommes d’exception voient leurs faits d’armes célébrés par les corridos. Il en va ainsi de Julio Cesar Chavez, meilleur boxeur mexicain de tous les temps et de son fils Julio Cesar Chavez Junior, boxeur lui aussi.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=2NgSpyUFpSU&hl=fr_FR&fs=1&]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=Cc4DNdVZe4c&hl=fr_FR&fs=1&]

nicolas@zeisler.fr

Los corridos mexicanos tambien hablan del box…

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
  1. Miguelos dit :

    Sympa comme article