La boxe est un sport janséniste — Roland Barthes

Culture Boxe

Qui es-tu Justo Suarez ?

Par    le 3 décembre 2015

justo-suarez

Justo Suarez, surnommé « Torito (petit taureau) de Mataderos », a inspiré plus d’un contemporain. Julio Cortazar bien sûr, mais aussi Félix Daniel Frascara, journaliste à El Gráfico, pendant la première moitié du vingtième siècle :

Il avait le sourire charmeur du gars du quartier, le visage transparent, sans aucune trace de malice. Le regard franc, le sourire facile. La beauté de son âme se reflétait dans ses yeux. Il était incapable de faire du mal à personne. On l’a aimé car il a su garder simplicité et gentillesse même parvenu à des hauteurs qui aurait filé le vertige à d’autres.

Justo Suarez a été boxeur professionnel de 1928 à 1935. Il a disputé 29 combats pour 24 victoires, deux défaites et un nul (plus deux no-decision). En 1930, il a remporté la ceinture de champion d’Argentine des poids légers en battant Julio Mocoroa devant 55 000 personnes. Il a disparu le 10 août 1938, à 29 ans. Une idole à la carrière aussi brève que fulgurante. Frascara se souvient de l’année 1930.

Le triomphe devant Tani Loayza : une nuit splendide où deux garçons des abattoirs, celui d’Argentine et celui du Chili, ont serré la main du Prince de Galles. Quelques mois plus tard, a lieu le premier épisode du drame : Billy Petrolle bat Suarez, stoppe son ascension, le défait, le noie. Le Torito ne s’en est jamais remis. Tout ce qui a suivi, jusqu’au 10 août 1938, c’est de la pure tristesse. Une tragédie.

Qui es-tu Justo Suarez ?

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>