La boxe est un sport janséniste — Roland Barthes

Culture Boxe

Panama-Al-Brown

Les destins croisés des hommes de poing et de point-virgule. Des boxeurs et des écrivains. Mais surtout des BFF. Un troisième opus en forme de « poème écrit à l’encre noire ».

C’est l’histoire d’un coup de foudre. Jean Cocteau et Al Brown se rencontrent un soir de 1937 au Caprice Viennois, à Montmartre. Depuis quelques années, Brown s’est retiré des rings et survit en donnant des spectacles de jazz. Cocteau voit en lui son double : même taille de chemise, même passion pour l’opium et le champagne, même amour des garçons. Il devient son « manager-poète ». Il l’envoie en cure de désintoxication, se fait prêter une propriété par Coco Chanel pour que le champion puisse s’entraîner loin des tentations de la capitale, organise ses combats de reprise. Et rédige en parallèle ce qu’il appelle son « poème à l’encre noir » dans ses carnets ou les journaux de l’époque. Le 4 mars 1938, au Palais de Paris, Al Brown récupère son titre de champion du monde. Avec Jean Cocteau au pied du ring.

cocteau-brown

NZ

1 boxeur, 1 écrivain – BFF #3 : Al Brown & Jean Cocteau

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>