La boxe est un sport janséniste — Roland Barthes

Culture Boxe

Le Perdant

Par    le 26 février 2015

charles-bukowski

quand je reviens à moi je suis sur une table,

tout le monde est parti : la figure du courage

sous les projecteurs, qui me jette un regard mauvais,

m’envoie

au tapis…

et puis un sale type se tient devant moi, cigare aux

lèvres :

« Petit, t’es pas un boxeur », il me dit,

je me lève et d’un direct l’envoie valser par-dessus une

chaise ;

on dirait une scène de film, et il

reste là, assis sur son gros cul, à répéter

sans arrêt : « Bon Dieu, bon Dieu, kèce qui te

prend ? » alors je m’habille,

le sparadrap encore autour des mains, et en arrivant

chez moi,

je l’arrache, et

écris mon premier poème,

et depuis je boxe

avec les mots.

Charles Bukowski

Le Perdant

Let's get ready to rumble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>