Le combat pour la survie est le seul combat — Rocky Graziano

Culture Boxe

miguel-cotto-vs-sergio-martinez-02-photo-by-naoki-fukuda

Miguel Cotto a beau être un petit bonhomme, c’est Sergio Martinez qui a les genoux en mousse. Dur pour un type dont la boxe repose sur le mouvement permanent et le jeu de jambes qui va avec.

La soirée d’hier au Madison Square Garden vaut tous les diagnostics médicaux : ses jambes ne le portent plus. En témoigne le festival de chutes et de glissades observé pendant 10 rounds et tout particulièrement cette première reprise catastrophe qui a vu l’Argentin mordre trois fois la poussière.

Un chemin de croix pour Martinez, une victoire de choix pour Cotto

Sous la houlette de Freddie Roach, pas manchot dans l’art de relancer des carrières en perte de vitesse, le Portoricain a remis la marche avant. Avec succès et une mention spéciale pour ce crochet du gauche qui a poussé le coach de Martinez à faire tourner les serviettes pour stopper le massacre.

Patrick Sébastien likes this.

NZ

 

 

Martinez-Cotto : qui est le petit bonhomme en mousse ?

Let's get ready to rumble